Fire and Sword in the Sudan – Pierre Liguori

Pierre Liguori

Historien, Ehess-Iremam

pierre.liguori@ehess.fr

Wingate et Mahmoud Ahmed

Succédant au « Soudan anglo-égyptien », la République du Soudan fut proclamée en 1956 sur un territoire constitué de vastes régions de l’Afrique. C’est au cours du XIX° siècle que celles-ci avaient été rassemblées, par des conquêtes étatiques et privées, dans un empire régi par le vice-roi de l’Egypte ottomane, Méhémet Ali (1820-1849) et ses descendants, en particulier le Khédive Isma’il (1863-1879). Continuer la lecture de Fire and Sword in the Sudan – Pierre Liguori

Bridging the Gap between the Psychiatric Sector and the Social Sciences – Azza Ahmed Abd al-Aziz

Bridging the Gap between the Psychiatric Sector and the Social Sciences: The Position of Internal Displacement within the Debate

Azza A.A. Aziz

anthropologue, SOAS, Londres

dimensions122000@yahoo.com

Khartoum Teaching Hospital_001

This paper is based on my experience conducting research in Khartoum North Hospital for Nervous Disorders and within diverse communities of Internally Displaced Persons in Khartoum. It strives to highlight some queries about the nature of healing and how it forges an understanding of the relationships of people from different backgrounds living in Khartoum. The paper will explore the role of medical practice in general and psychiatric care in particular in the generation of understandings of suffering and ill-health. It also clarifies how they impact on the lives of patients and how this casts a special focus on aspects of the situation of internally displaced people from Southern Sudan.

Continuer la lecture de Bridging the Gap between the Psychiatric Sector and the Social Sciences – Azza Ahmed Abd al-Aziz

De l’altérité et invisibilité des groupes pastoraux au Soudan – Barbara Casciarri

De l’altérité et invisibilité des groupes pastoraux au Soudan.

Barbara Casciarri

MCF en anthropologie, Université Paris 8, LAVUE

barbara.casciarri@gmail.com

de Barbara Casciarri

Au Soudan, pays où les groupes pastoraux ont constitué historiquement une composante significative qui a gardé un rôle important jusqu’à nos jours malgré des processus de transformation profonds, un imaginaire répandu établit une dichotomie nette entre les sédentaires et les pasteurs nomades. Stigmatisés par une série de connotations négatives (irrationalité écologique, inefficacité productive, conservatisme socio-culturel, archaïsme des formes politiques), ces derniers font figure d’archétype de l’altérité dans un discours dominant marqué par une certaine continuité entre l’époque coloniale et post-coloniale et partagé par un ensemble d’acteurs assez varié.

Continuer la lecture de De l’altérité et invisibilité des groupes pastoraux au Soudan – Barbara Casciarri